L'affaire NBA YoungBoy au centre d'un énorme scandale de corruption policière à Baton Rouge

Le cas de NBA YoungBoy pourrait être rejeté à la suite d'un énorme scandale de corruption policière affectant le PD de Baton Rouge.

Certains rapports extrêmement dommageables ont fait surface concernant le département de police de Baton Rouge, la même unité responsable de l'arrestation de YoungBoy Never Broke Again en septembre 2020. Les rapports qui ont été portés pour la première fois parWAFB9ont laissé entendre que le département est au cœur d'un énorme scandale de corruption.

Le scandale est si incendiaire et accablant que le bureau du procureur de district Hillar Moore doit abandonner 640 affaires de drogue directement liées à une corruption potentielle. Tous les cas émanaient de la division des stupéfiants du BRPD.



Toutes les affaires à abandonner impliquaient deux officiers Jeremiah Ardoin et Jason Acree. Les deux agents ont été inculpés après une enquête ministérielle. Certaines des affaires qui seront abandonnées incluent des accusations de possession de drogue et d'armes, certaines remontant à 2015.NBA YoungBoy attend actuellement son procès pour des accusations, y compris la distribution et la fabrication de stupéfiants et la possession d'armes à feu volées.

Un autre résultat de l'enquête sur la division des stupéfiants semble avoir causé le Sgt. Drew White, le lieutenant Jeff Pittman, le Sgt. Shane Mouch et le sergent. Seth Sinclair sera réaffecté. Cependant, officiellement, ils n'ont été accusés d'aucun acte répréhensible.

NBA YoungBoy, qui a été arrêté le 23 mars, a été arrêté à Los Angeles sur un mandat fédéral en suspens. Il semble maintenant que le mandat ait été émis dans le cadre de son arrestation en septembre 2020, au cours de laquelle 16 autres personnes ont été arrêtées dans un parking de Baton Rouge pour de multiples accusations de drogue et d'armes. Il a été placé en garde à vue par le FBI à la suite d'une course-poursuite dramatique. Il est allégué qu'à la suite de cet incident en septembre, des agents du BRPD ont effectué une perquisition de véhicule et ont trouvé des armes de poing, des fusils, de la drogue, 47 000 $ en espèces, plusieurs bijoux et un chèque de 300 000 $ à l'ordre du rappeur.

Lors de sa dernière arrestation, il a été accusé de possession illégale d'armes à feu par un criminel et de possession d'une arme non enregistrée. Des agents fédéraux ont rapporté qu'il aurait eu un pistolet .45 et une arme de poing 9 mm. Si cela est vrai, cela compliquerait les choses pour lui car le chanteur de Bandit n'a pas le droit de posséder une arme à feu en raison d'un crime antérieur à son casier pour voies de fait graves.

Le rappeur devrait déposer une caution plus tard dans la journée, le 30 mars, après qu'elle ait été fixée à 540 000 $ la semaine dernière. Son espoir de liberté repose toujours sur l'approbation d'un juge de Louisiane. Selon l'avocat Mohammed Gangat, qui connaît ce type d'affaires très médiatisées, le tribunal de la Lousiane a le dernier mot. Il a partagé son expertise via Instagram.

La caution pour YoungBoy hors de Californie est de 540 000 $. Il a mis un demi-million en liquide. De plus, en garantie, il a mis en place deux propriétés d'une valeur supérieure à 1,5 million de dollars et il doit porter un moniteur de cheville. Cependant, il ne sera pas assigné à résidence selon la caution fixée par le juge californien. Il doit simplement porter le moniteur de cheville, mais sinon, il est libre de voyager.

Il a ajouté : C'est très grand. Pourquoi? Étant donné que le juge californien a conclu que ces circonstances étaient suffisantes pour YoungBoy, pourquoi une Louisiane en trouverait-elle autrement? Le juge de la Louisiane examine les mêmes faits, il examine les mêmes accusations et il prend une décision en vertu de la même loi fédérale. Bien sûr, c'est un tribunal différent et un circuit différent, et la façon dont les lois sont appliquées varie quelque peu, cela ne devrait pas beaucoup varier.

Voir ce post sur Instagram

Une publication partagée par LawyerforWorkers.com (@lawyerforworkers)